L'AVRANCHIN

Aptitudes et programme de sélection

Race herbagère pouvant vivre dehors toute l’année, le Mouton Avranchin se distingue par la qualité de sa viande, persillée et peu grasse, et la qualité de sa laine, la deuxième meilleure de France. Sa prolificité et ses qualités maternelles sont excellentes. Son caractère est docile et familier, ce qui en fait un choix idéal pour les petits élevages. Les mises-bas de printemps semblent leur convenir d’avantage qu’en hiver, car les brebis n’aiment pas être enfermées en bergerie.

 

La race est reconnue « menacée » depuis 2015, malgré l’installation de 5 éleveurs professionnels ces dernières années.

 

Différentes mesures de sauvegarde sont en cours, avec un même objectif de sélection : valoriser les qualités herbagères, et professionnaliser la race - qui a été sauvegardée grâce à la passion d’éleveurs particuliers. L’enjeu consiste également à essaimer et créer de nouveaux petits troupeaux afin de préserver un brassage génétique suffisant pour éviter la consanguinité.

 

 

Standard de la race

Standard de synthèse et en conformité avec l'ensemble des standards de 1937 à 2011,

voté et adopté à l'unanimité lors de la session du 23 juin 2015.

Bélier Avranchin
Bélier Avranchin
Brebis Avranchine
Brebis Avranchine avec son agneau

La tête : Sans cornes, de pigmentation uniforme brunâtre ou plus ou moins "ardoisée" sur les muqueuses avec présence de poils blancs, gris ou brunâtre sur les parties non lainées.

 

Large plutôt courte, le crâne si possible couvert de laine.

 

Les orbites sont saillantes et le sillon lacrymal très marqué et brun foncé ou ardoisé. Les sourcils sont soulignés par un trait de pinceau blanc.

 

Le mufle est large et très coloré, les naseaux sont bien ouverts et les muqueuses pituitaires rosées.

 

Les oreilles moyennes, sont minces à port horizontal avec une pigmentation à dominance ardoisée pouvant aller vers le brun (présence de tâches noires - possible dans ce cas).

 

Les aplombs :  Réguliers, les jarrets sont légèrement coudés voir droits et les pâturons légèrement inclinés.

 

Le corps : L'encolure est assez courte bien attachée, sans fanon ni cravate.

 

Les côtes bien rondes, le dessus très large et plat avec un gigot bien développé et descendu.

 

La croupe est horizontale (ou légèrement inclinée), la queue attachée haut.

 

La laine : La mèche assez longue et la toison volumineuse blanche ou légèrement jaune serrée à grains fins sans aucunes tâches. Elle déborde sur le front et les joues, descend jusqu'au genoux et au bas des membres postérieurs.


Caractères éliminatoires :

  • Corne et trace de corne,
  • Dentition guignarde ou bégüe,
  • Monorchidie,
  • Cravate ou fanon au niveau de l'encolure,
  • Présence de tâches de couleur dans la toison ou sur la peau, peu importe la taille de la tâche,
  • Mauvais aplombs,
  • Oreilles roses ou tâche rose dans l'oreille.

Attention : La barre n'est pas éliminatoire !!!

 

Caractéristique de la Race :

 

Existence naturelle d'animaux uniformément noirs ou bruns. Ces animaux ne font pas partie intégrante du schéma de sélection mais, étant Avranchin, leur descendance pourra en faire partie à condition qu'il soit blanc.

Produits

Une viande savoureuse

La viande d’agneau est commercialisée directement par les producteurs, qui travaillent en systèmes herbagers très extensifs ou en bio (pour les coordonnées des éleveurs qui pratiquent la vente directe, consulter la liste ici).

 

Cette viande au grain très fin, sans dépôt de graisse, a la particularité de restituer fidèlement les saveurs de la flore dont s'est nourri l'agneau, c'est pourquoi il est si important de lui donner accès à des prairies de qualité.

 

Les jeunes femelles sont presque toutes destinées à la reproduction.

 

 

Un croisement améliorateur

Les béliers Avranchins ont souvent été utilisés en croisement, car ils apportent format et prolificité, et améliorent la qualité de viande et de laine.

 

Si les béliers issus du Centre d'élevage sont prioritairement destinés aux éleveurs sélectionneurs, les producteurs intéressés par ce croisement peuvent néanmoins se procurer des béliers inscrits issus de nos meilleurs élevages.

 

La vente des béliers du Centre d'élevage est organisée par OSCAR dans un esprit collectif et selon un schéma visant l'amélioration de la variabilité génétique.

 

Une passerelle créative avec la laine

Le mouton Avranchin offre un deuxième atelier possible avec la valorisation de la laine. Sa toison, autrefois réputée, est recherchée par les fileuses et tricoteuses. Cette orientation nécessite de redynamiser la filière laine française qui a progressivement disparu, mais constitue une piste pour attirer de nouveaux profils d’éleveurs, et générer une approche plus diversifiée de l’élevage ovin.

 

La coexistence d'animaux à toison blanche et noire se révèle un atout, car la couleur burel (noire naturelle) est très demandée.

 

Le pâturage d'espaces naturels

Le pâturage dans l’espace public est une des approche développée pour que les normands s’approprient ce patrimoine vivant. La présence de moutons dans des lieux inattendus permet d’illustrer la notion de diversité de terroir, d’évolution des pratiques agricoles, d’entretien des paysages, de gastronomie, de patrimoine, d'artisanat, etc. Autant de dimensions développées par certains éleveurs en s’orientant vers l’écopâturage de sites naturels... ou urbains !

 

Des troupeaux peuvent ainsi être observés librement à Avranches et ses alentours :

- Le jardin public de Saint-James (50),

- Dans la réserve ornithologique maritime de Geffosses (50),

- Au château Crèvecœur en Auge (14),

- L’Écomusée de Rennes (35),

- Dans la ferme-animation de la Clotière à Thorigné - Fouillard (35),

- Certains espaces verts de Rennes Métropole (35),

- Sur la lande du Menez-Hom (29).

 

OSCAR, Organisme de Sélection Cotentin, Avranchin, Roussin 

Avenue de Paris - 50009 Saint-Lô Cedex

Tél : 02.33.06.46.83 - Fax : 02.33.06.46.95

Mail : angelique.grelot@normandie.chambagri.fr

Mise à disposition de l'animation par la chambre d'agriculture de Normandie.

Avec la participation financière du Conseil Départemental.